Reconnaissance des professionnelles et des professionnels de recherche

Au SPPRUL-CSQ, nous pensons que les professionnelles et professionnels de recherche méritent une meilleure reconnaissance de leur apport à la recherche scientifique et une amélioration de leur stabilité d’emploi. C’est pourquoi, au fil des ans, l’enjeu de la reconnaissance a pris une importance particulière au sein du Syndicat. Un comité de travail a été formé pour chercher des façons d’améliorer la situation. Cette page se veut un compte rendu des efforts qui ont été faits, offre des pistes de solution et liste les instances où les PPR brillent encore par leur absence.

Les enjeux

Les professionnelles et les professionnels de recherche (PPR) sont au cœur des activités de recherche au Québec et au Canada. Plus de 1000 PPR sont employés par l’Université Laval chaque année. Ils coordonnent des centres, des équipes et des laboratoires de recherche. Ils supervisent et forment des étudiants-chercheurs dans les laboratoires et sur le terrain, et dans toutes les sphères du processus de recherche (préparation d’échantillons, analyse instrumentale, traitements de données, interprétation des résultats, communications scientifiques). Ils développent des méthodes et des technologies, manipulent et entretiennent des équipements de pointe et des parcs instrumentaux. Ils contribuent à la production d’articles scientifiques, aux brevets et aux demandes de subvention.

Alors que les étudiants vont et viennent, les PPR assurent la pérennité de l’expertise pratique dans les équipes de recherche. Certains cumulent plus de 25 ans d’expérience en recherche de pointe. Le métier d’assistant de recherche existe depuis toujours. Les grands chercheurs n’ont-ils pas toujours été assistés dans leur recherche par des individus qui sont malheureusement généralement restés inconnus?

Et pourtant, en 2014, malgré cette contribution exceptionnelle à l’avancement de la recherche, ceux qu’on appelle au Québec les professionnelles et les professionnels de recherche sont à peine reconnus pour ce qu’ils sont et ce qu’ils font. Ils sont absents de plusieurs comités et instances où les chercheurs et les étudiants-chercheurs ont depuis longtemps droit de parole. Leurs noms sont encore trop souvent absents de la liste d’auteurs dans des articles décrivant les recherches auxquels ils ont contribué. La plupart sont payés à même des subventions de recherche dont le renouvellement est hypothétique avec pour conséquence une insécurité d’emploi chronique. Comment planifier l’achat d’une maison ou la fondation d’une famille lorsqu’un contrat est renouvelé aux trois mois ou au mois? Nombreux sont les professionnels de recherche qui vivent cette situation depuis 5, 10, 20 ans.

Nouvelles et développements

  • 17 juillet 2014 – Rencontre du SPPRUL-CSQ, du FPPU et du SERUM avec le Scientifique en chef. On y discute d’un prix  pour les professionnels de recherche, d’un colloque PPR lors du congrès de l’Acfas, d’une rencontre avec la sous-ministre du MESRS concernant la Politique nationale de la recherche et de l’innovation (PNRI) et de la participation des PPR à des comités du FRQ
  • 18 juin 2014 – Le SPPRUL-CSQ annonce le lancement d’une étude pancanadienne sur la situation des PPR du ROC (Rest Of Canada) faisant suite à l’étude panquébécoise de 2013
  • 17 février 2014 – Des membres du SPPRUL-CSQ participent aux consultations sur l’Agenda 21 de la culture à l’Université Laval
  • 7 janvier 2014 – Le SPPRUL-CSQ dévoile les résultats de l’Étude sur la situation des PPR
  • 9 juillet 2013 – Le SPPRUL-CSQ et ses partenaires présentent les résultats préliminaires de l’étude panquébécoise sur les PPR au scientifique en chef du Québec, M. Rémi Quirion
  • 13 mars 2013 – Signature de la troisième convention collective des PPR de l’unité Campus
  • Printemps 2013 – Le SPPRUL-CSQ participe aux discussions lors du Sommet sur l’enseignement supérieur
  • 16 octobre 2012 – Le SPPRUL-CSQ participe, avec des représentants de la CSQ, à une rencontre avec le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie (MERST) afin de s’entendre sur une vision du prochain Sommet sur l’enseignement supérieur
  • 20 janvier 2012 – Début des négociations pour le renouvellement de la convention collective sur le campus
  • 11 janvier 2012 – Le SPPRUL-CSQ lance son calendrier «Professionnelles et professionnels de recherche et fiers de l’être!»
  • 5 octobre 2011 – Signature de la deuxième convention collective des PPR du Centre de recherche de l’Hôpital Saint-François d’Assise
  • 13 mai 2011 – Signature de la deuxième convention collective des PPR du Centre de recherche de L’Hôtel-Dieu de Québec et la Corporation de gestion des assistants de recherche du Centre de recherche de L’Hôtel-Dieu de Québec
  • 5 mai 2010 – Le SPPRUL-CSQ organise la journée «PPR Sortez de l’ombre! – Activité de perfectionnement 2010»
  • 16 mars 2009 – Le SPPRUL-CSQ rencontre Mme Mélanie Julien, coordonnatrice à la Commission de l’enseignement et de la recherche universitaires (CERU) sur la formation aux cycles supérieurs. Le SPPRUL-CSQ produit un document de travail répondant aux interrogations de la Commission
  • 15 janvier 2009 – Le SPPRUL-CSQ rencontre M. Luc Castonguay, directeur de la direction de la recherche universitaire et collégiale (DRUC-MDEIE) pour discuter de la reconnaissance des PPR dans les institutions universitaires
  • Octobre 2008 – Le SPPRUL-CSQ réagit à l’avis «Des acquis à préserver et des défis à relever pour les universités québécoises» en écrivant à la présidente du Conseil supérieur de l’éducation, Mme Louise Boutin. Selon le SPPRUL-CSQ, l’apport des professionnels de recherche à complètement été ignoré dans cet avis et il serait temps d’évaluer leur contribution à la recherche. Mme Boutin répond en invitant le SPPRUL-CSQ à participer à la Commission de l’enseignement et de la recherche universitaire (CERU)
  • 8 mai 2008 – Le SPPRUL-CSQ organise le colloque «Les professionnelles et professionnels de recherche, des gens au coeur des découvertes!»
  • 27 juin 2007 – Signature de la deuxième convention collective des PPR de l’unité Campus
  • 5 décembre 2006 – Signature de la première convention collective des PPR de l’unité CRSFA
  • 27 septembre 2006 – Signature de la première convention collective des PPR de l’unité CRHDQ
  • 27 novembre 2003 – Signature de la première convention collective des PPR de l’unité Campus

Quelques stratégies visant à améliorer la sécurité d’emploi des PPR

  • Prévoir des budgets à long terme pour l’embauche de PPR dans les centres de recherche et les facultés et augmenter en conséquence la durée des contrats signés
  • Permettre aux professionnels de recherche ayant un doctorat de faire eux-mêmes des demandes de subvention
  • Disposer dans les universités d’un fonds « tampon » destiné à couvrir l’intervalle entre deux contrats d’un PPR

Instances où les PPR gagneraient encore à être reconnus

  • Comités de travail du FRQ – Obtenir une représentation pour les PPR sur les différents comité de travail du fond de recherche du Québec
  • Conseil supérieur de l’éducation – Obtenir une représentation pour les PPR au Conseil supérieur de l’éducation
  • Conseil d’administration de l’Université Laval – Les professeurs, le personnel administratif professionnel, le personnel administratif de soutien, les chargés de cours, les étudiants ont tous un ou plusieurs sièges au Conseil d’administration de l’Université Laval mais pas encore les professionnels de recherche
  • Conseil d’administration de l’Acfas – Des étudiants au deuxième et troisième cycle et des professeurs sont présents sur le Conseil d’administration de l’Acfas, mais toujours pas de professionnels de recherche
  • Publications scientifiques – Des PPR ayant participé à des recherches ne sont pas inclus comme auteurs des articles décrivant ces recherches. Les politiques d’ «authorship» et de droit d’auteur des centres de recherche et des facultés devraient faire une juste place aux PPR
  • Émissions scientifiques – Peu de professionnels de recherche sont encore interviewés par les médias sur des projets de recherche dont ils sont pourtant partie prenante

Instances où les PPR ont été reconnus grâce aux efforts du SPPRUL-CSQ ou de son Comité reconnaissance

  • Participation aux Comités facultaires de sélection des doyens
  • Participation au RASUL et ensuite à l’Intersyndicale –  Depuis 2007, le SPPRUL-CSQ représente les PPR auprès du Regroupement des asssociations et des syndicats de l’Université Laval qui se nomme maintenant l’Intersyndicale
  • Participation à la Commission de la recherche et au Conseil universitaire de l’Université Laval
  •  L’Association des retraités de l’Université Laval change ses statuts le 2 mai 2014 afin d’accepter les professionnels de recherche parmi ses membres

Documents

Actions prises par l’Université Laval en matière de reconnaissance

2019 : Rapport  santé, bien-être et performance organisationnelle chez le personnel d’un établissement d’enseignement supérieur québécois, Manon Truchon

2019 : première Semaine de la reconnaissance de l’Université Laval, site web et page Facebook consacrée à la reconnaissance

2019 : Déclaration sur la reconnaissance des membres de l’Université Laval

2018 : mise sur pied du Comité de reconnaissance du personnel (CRP) de l’Université Laval